Sécurité : la sauvegarde de ses données numériques

Nous allons aujourd’hui aborder un point auquel tout un chacun est confronté devant un ordinateur : stocker ses données. Bien que ce sujet traitant d’une sécurité classique paraisse simple, nous allons faire le tour des moyens utiles pour stocker et sécuriser ses données personnelles. Première interrogation toute simple, pourquoi sauvegarder ses données ?

Comme son nom l’indique, la procédure de sauvegarde va tout simplement sécuriser vos données personnelles. Dans le cas d’un ordinateur de bureau, vos fichiers sont stockés par défaut sur le disque dur principal de votre ordinateur. Il en est de même pour le système d’exploitation comme Windows ou IOS par exemple, et pour vos applications. Tout est en réalité au même endroit : le disque dur. Ce fameux disque dur est une sorte d’empilement de disques magnétiques et disposant de plusieurs têtes de lecture et d’écriture, pouvant lire, écrire et donc stocker une quantité importante de données. Ces plateaux tournent à des vitesses élevées, entre 5400 jusqu’à 10000 Tours par minute pour augmenter la rapidité d’écriture ou de lecture. Mais ceci signifie aussi que, comme toute mécanique, une panne est parfaitement envisageable. Il convient donc de sécuriser, sauvegarder ses données importantes sur un autre support que le disque dur principal.

 

HDDinterne
Le disque dur interne dans vos ordinateurs

Pour l’utilisateur standard, la sauvegarde sur un seul support externe suffit la plupart du temps. Mais certaines conventions d’assurance stipulent aux entreprises qui traitent des données sensibles, nos seulement d’avoir des systèmes de sauvegardes automatisées procédant de manière régulière, mais aussi sur plusieurs supports, et qui plus est stockés dans des endroits géographiques différents. Ceci pour lutter par exemple contre le risque d’incendie qui ravagerait un bâtiment administratif… Autant que les sauvegardes des données n’y soit pas aussi…

Vous connaissez probablement déjà tous les supports usuels, mais lequel est plus fiable que l’autre ? C’est la grande question. Premièrement vous avez déjà les disques durs externes, classiques… leur avantage est de pouvoir proposer un volume important de stockage, mais comme les disques internes, il présente le même risque de panne, à la différence près qu’ils ne sont théoriquement pas utilisés en permanence. Ils sont de plus en plus supplantés par les supports dits FLASH, parmi lesquels se classent les cartes mémoire comme celles de vos appareils photo numériques, mais surtout la plus connue : la clé USB. Ce sont des supports qui sont composés d’une mémoire électronique, extrêmement fiable. Les risques de perte de données sont plus faibles que sur un disque dur externe, mais les volumes sont aussi plus réduits. En revanche, ils sont plus rapides en lecture et en écriture, notamment en norme USB 3.0. Notons qu’une variante de disque dur utilisant cette technologie est arrivée sur le marché, mais reste encore assez onéreuse en grande capacité: on les appelle les disques dur SSD. Il n’y plus de plateaux à l’intérieur. Leur avantage est un accès très rapide aux données stockées.

La clé USB et sa mémoire embarquée
La clé USB et sa mémoire embarquée

Il existe des solutions déportées, dont nous avons déjà parlé dans cette chronique : le Cloud, ou le nuage en français. Il s’agit d’un espace de stockage à distance, situé sur un serveur auquel on accède par Internet. Il faut donc avoir une connexion pour en bénéficier. Il permet parfois de stocker un volume important de données, issu de plusieurs machines, et présente l’avantage d’être accessible 24h/24 7J/7, puisque ce sont des serveurs, qui plus est sont sécurisés, donc englobe une solution de sauvegarde par doublon, gérée sur place directement par votre fournisseur de ce service. Et bien sur vos données sont exportées de vos locaux et de vos machines, ce qui peut être bien utile en cas d’incendie ou de vol. C’est aussi une des seules sauvegardes possible pour certains appareils mobiles, qui n’embarquent pas une connectique simple et nécessaire à la sauvegarde de ces données.

La sauvegarde à distance est aussi possible...
La sauvegarde à distance est aussi possible…

Il y a 2 conseils à retenir, les plus importants, qui vous éviteront bien des soucis et surtout d’énormes regrets en cas de plantage de votre disque ou de votre machine :

  1. -Effectuer vos sauvegardes REGULIEREMENT : Ce n’est pas une fois qu’on rencontre un problème qu’il faut penser à le faire, ce sera surement déjà trop tard. Planifier vous un pense-bête, sortez vos post-it, faite un nœud à votre mouchoir… mais sauvegardez régulièrement vos données les plus importantes.
  2. – et faites ceci si possible sur un support externe. Classez par exemple selon l’importance de vos fichiers et leur volume : les films, vos photos de vacances sur un disque dur externe, vos fichiers courants, vos relevés de comptes, etc… sur une clé USB qui présentera beaucoup moins de risque. Sachez que la récupération de données sur un disque dur est parfois possible, mais qu’elle peut revenir à plusieurs centaines, voire milliers d’€ selon le volume à récupérer. N’importe quel support que vous trouverez ne coutera jamais ce prix-là, si tant est d’être prévoyant et consciencieux dans ses sauvegardes. Ce serait dommage de ne pas en profiter d’autant plus que la sécurité informatique est plus que jamais au cœur des débats !
 Ecoutez la chronique en podcast ici :

Laisser un commentaire